← Retour sur la catégorie Mesure des processus et instrumentation

Le nouveau spectromètre Ocean FX offre une vitesse d'acquisition supérieure pour la mesure de la lumière

Oceanfx

Caractériser la fréquence, l'amplitude et la variation chromatique de l'éclairage

Ocean Optics a mis à niveau son spectromètre miniature Ocean FX pour offrir désormais une vitesse d'acquisition allant jusqu'à 4,500 par seconde, des performances de détecteur CMOS à haute sensibilité et des temps d'intégration aussi faibles que 10. Doté de fonctions flexibles permettant de gérer l’intensité de saturation, il convient à la mesure de sources de LED et de sources lumineuses à haute intensité, à la caractérisation laser, à l’analyse spectrale d’événements rapides et à la surveillance plasma.

En fonction des performances du système d’exploitation auquel il est connecté, Ocean FX peut acquérir jusqu’à 14 numérisations 4,500 par seconde. Cette vitesse permet aux utilisateurs de collecter plus d'informations spectrales sur des périodes plus courtes, contribuant ainsi à de meilleurs résultats. La vitesse élevée est également utile pour capturer une modulation rapide de la sortie lumineuse, telle que le scintillement des LED et d’autres sources (voir Note sur l’application Ocean Optics: https://oceanoptics.com/ocean-fx-high-speed-applications-in-home-lighting/).

Le puissant processeur embarqué peut contenir jusqu’à 14 spectres 50,000 dans sa mémoire et peut calculer une moyenne de spectres jusqu’à 5,000, accélérant ainsi considérablement les temps de transfert et réduisant les besoins en bande passante.

Ocean FX est ancré dans un détecteur CMOS haute sensibilité sensible à 200-1,100 nm. Pour tenir compte de la variation de l’intensité lumineuse, son temps d’intégration ajustable varie de quelques secondes 10 à µN 10. Cette capacité d'intégration sur des périodes beaucoup plus brèves (microsecondes au lieu de millisecondes) évite de saturer le détecteur, même dans des applications extrêmement intensives. Les fentes interchangeables d'Ocean FX permettent aux utilisateurs de s'ajuster davantage aux différences d'intensité de source lumineuse.

Les utilisateurs peuvent utiliser Ocean FX via les protocoles de communication Gigabit Ethernet, Wi-Fi, USB et désormais SPI. Cet ajout donne aux utilisateurs OEM une plus grande flexibilité de conception, éliminant ainsi le besoin de câbles ou de circuits supplémentaires pour convertir les signaux. Ocean FX est disponible dans des versions optimisées pour les gammes de longueurs d'onde UV-Vis (200-850 nm), Vis-NIR (350-1,000 nm) et étendues (200-1,025 nm). Des configurations à sensibilité améliorée, personnalisées et OEM sont également disponibles.

Pour en savoir plus sur Ocean FX, contactez un scientifique des applications Ocean Optics à l'adresse [EMAIL PROTECTED], Visitez le site Web www.oceanoptics.com ou appelez Ocean Optics EMEA sur + 31 (0) 26 319 05 00.

Industrie de process Informer

nouvelles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués *

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment vos données de commentaire sont traitées.